Nouveau bébé en route

Toute prise par une suite interminable de corrections depuis fin 2015, ça faisait une paye que je n’avais pas eu le luxe de me lancer dans un nouveau projet.
Eh bien depuis quelques semaines, c’est chose faite !

La préparation de ce nouveau roman m’a plongée dans des lectures faisant la part belle aux mythes hindouistes. L’idée est d’amener les croyances de l’Inde, toutes plus folles et colorées et joyeuses et violentes que les autres, dans la ville de Lyon, et de le faire de façon franche et directe (bien plus que dans Les Larmes de yada en tout cas, qui sort dans moins de deux mois maintenant – sautille d’excitation sur sa chaise).

Voici le pitch (provisoire !) d’Indian Traboules (titre tout aussi provisoire que le pitch, mais en écriture, on aime bien nommer les bébés en gestation) :

Un livreur un peu collant, un éléphant dans son salon, un coupeur de têtes qui rode en ville et un mec tout bleu qui la supplie de retrouver un cœur… Sarah aimerait qu’on lui fiche la paix, mais apparemment, l’univers n’a pas encore reçu le message.

Attendez vous à de la magie qui dépote et à… quelques têtes coupées, probablement 🙂 Oh et, parce qu’il faut bien finir sur une illustration (c’est toujours triste, un billet de blog sans image), j’ai trouvé trois de mes protagonistes en version chibi (ça ne donne pas du tout le ton du roman, mais c’est trognon !). Je vous laisse deviner qui est qui, et je m’éclipse sur la pointe des pieds.

ef916c890f5afedb7d22c370226bd648

Illustration par mmmmmr sur DeviantArt

Publicités

Alors, t’en es où ?

Nous voici en octobre, l’automne est bien entamé, le mois du NaNoWriMo approche et avec lui, une suite interminable de tea times et de goûters chocolatés. Du coup, je me suis dit qu’un petit article-bilan s’imposait… Ouais, je prends de l’avance, je suis comme ça 🙂 Vous n’avez qu’à vous dire que c’est mon Moi du 1er janvier 2017 qui vous parle.

Comme tous les ans, en écriture, j’essaie d’écrire au moins 4 nouvelles et en 2016, je n’ai pas failli à cet objectif, mais je ne l’ai pas dépassé non plus… Preuve que 4 est un bon chiffre pour moi 😀
Trois nouvelles ont trouvé preneurs, chez Nouveau Monde (La Danse), dans l’anthologie de Chalabre (La Chute de Lug, déjà parue) et dans un prochain AOC (Sur la N66).

Côté romans, aucun premier jet en vue pour 2016… Je ne tiendrai pas cet objectif, cette année. Ce ne sont pas les idées qui me manquent, mais le temps : après avoir corrigé deux romans (Trameurs, qui me demandera encore du travail car je n’en suis pas satisfaite ; et Puce & Globule, mon roman jeunesse avec qui j’ai débuté les envois éditoriaux), je m’attelle aux corrections de la « montagne » FVJ depuis cet été, et je ne suis pas prête d’en voir le sommet.
Même si j’atteindrai bientôt les 50% de corrections, il me faudra sans doute au moins jusqu’à la fin 2016, puis quelques relectures supplémentaires avant que je m’autorise à l’envoyer quelque part.
Comme prévu, 2016 aura bien été l’année des corrections ! Les doigts me démangent et parfois, je les laisse divaguer sur papier, à propos d’un futur roman… Mais je me contiens, parce que terminer un projet de A à Z procure une plus grande joie encore que de mettre un point final à un premier jet, et je compte bien finaliser mes corrections sur FVJ avant de tourner une nouvelle page.

2016 aura aussi été l’année des bonnes nouvelles, avec un contrat de scénarisation et un autre dont je vous parlerai plus tard, qui me remplit de joie 🙂

when-you-cant-wait-any-longer-for-your-long-weekend-to-start-1124

Tout vient à point à qui sait attendre, il parait 🙂 (maxime amplement éprouvée et vérifiée…)