DMV #9 : Inkarnate, l’outil puissant de cartographie en ligne

Quelques jours avant mes vacances, je voulais mettre à jour une carte pour Ludonesia (le monde de fantasy où évolue l’intrigue de FVJ).
Une copine m’a montré ce qu’elle obtient avec beaucoup de talent et Photoshop (le résultat est à pâlir d’envie). Problème dans mon cas : je n’ai ni photoshop, ni talent, alors autant vous dire que c’était mal parti xD
Alors comme d’habitude, je me suis reposée sur mes compétences en matière de recherche web (on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a).
Il y a quelque temps, j’étais tombée sur un site (un peu vieillot, certes, mais complet et plein de bons conseils) à propos de la création cartographique. Bien entendu, ça ne me suffisait pas. Je voulais un rendu de la mort qui tue, le truc avec des textures parcheminées, des ombres, du relief, etc. Le truc que vous obtenez quand vous ouvrez une map dans un jeu vidéo de fantasy, voyez.

Eh bien j’ai trouvé.
Alors attention  : ce logiciel full web (j’insiste, pas d’installation nécessaire, tout se fait dans votre navigateur) est actuellement en bêta ouverte, depuis l’été 2016. Ce qui signifie que très bientôt, une version payante verra le jour… Et je n’ose imaginer à quel prix tellement l’outil est puissant.

Inkarnate vous permet de donner vie à vos univers de fantasy, avec une simple souris et de l’envie. En moins de deux heures, j’ai obtenu cette carte de Ludonesia :

MapFinale

Ici, je n’ai pas exploité la totalité des options disponibles. Il y a possibilité de dessiner des reliefs, des forêts, d’importer ses propres icônes et visuels, d’ajouter des notes… Une fois que vous avez terminé votre travail, Inkarnate vous permet de l’exporter en .jpg, et toutes vos cartes sont conservées sous votre profil en ligne.

(Un autre essai sur le détail de la région de Baccara : j’ai importé un .png de montgolfière pour indiquer les embarcadères et tester cette fonctionnalité – pour l’instant limitée à 10 importations, apparemment)

detailbaccara_sansgrille

Le gros plus de ce DMV : sa communauté énorme (150000 participants, d’après les dev), dont on peut avoir l’aperçu sur reddit. Les partages de cartes vont bon train 🙂

Les féru.e.s de carto imaginaire (auteurs, maîtres de jeu, etc.), Inkarnate est donc un petit bijou fait rien que pour vous. Profitez de la version bêta pour vous en faire une idée plus précise !

Publicités

DMV #8 : Godchecker, l’encyclopédie divine

Il y a quelques années, pour un exercice de développement web random, j’étais tombée sur une petite perle anglo-saxonne en matière de mythologie.

Depuis, je l’ai gardée sous le coude, comme la pompe ultime à propos de tout ce qui touche aux divinités. Et je ne m’en lasse pas.
Godchecker, c’est l’encyclopédie qui a pour ambition de vous présenter les dieux du monde de façon synthétique et décontractée. Pour chaque panthéon, les divinités reçoivent chacune leur côte de popularité et ont droit à une description teintée d’humour. (Exemple pour Shiva, le dieu destructeur de la triforce trimurti hindoue : « Until you have seen him in action you really don’t know what break-dancing is. He appears to have four arms and five heads, but this could be the blurring effect of his high-speed gyrations. » (ce qui signifie en traduction approximative : « Avant de l’avoir vu en action, vous ne savez vraiment pas ce que c’est que le break dance. Il semble avoir quatre bras et cinq têtes, mais il est possible que ce soit une conséquence du flou provoqué par ses pirouettes à grande vitesse. »)

Godchecker

Le désavantage, c’est que c’est en anglais et en matière de mythologie, ça peut quelquefois poser souci (notamment si vous cherchez la graphie exacte des noms divins). Mais le site a été léché, notamment sur son arborescence, sa signalétique (très claire, avec un jeu de couleurs pétantes), et propose des outils bien pratiques, comme un index ou un moteur de recherche qui vous permet de chercher par initiales ou par « rôle » (par exemple, vous voulez trouver tous les dieux liés à la Lune, peu importe son origine ? tapez Moon dans le champ de recherche, laissez Godchecker faire le reste)

Le petit plus de ce DMV, c’est qu’en plus d’être fonctionnel, Godchecker est beau : il propose des illustrations pour pas mal de dieux (les plus populaires), toujours avec cette touche d’humour qui va bien.

En bonus et pour rester dans le thème, je vous laisse avec un schéma du panthéon viking déniché sur Pinterest (illustrateur : Korwin Briggs – VeritableHokum), avec quelques touches d’humour, lui aussi :

norsegods