Nouvelles

Dans la peau (publié dans Galaxies, N° 53 – mai 2018)

2018-05-30 23_59_53-Galaxies No53.pdf - Adobe Reader« Il est descendu de son estrade et s’est approché de moi. « On peut s’arranger autrement. Je pourrais te l’offrir, cet Ink… » Ses doigts boudinés ont effleuré mon tatouage. J’ai tressailli. C’était trop. Je l’ai regardé, ai pris une grande inspiration et lui ai craché au visage. Comme ça. Un joli mollard, signature de mon arrêt de mort dans le monde de la finance… »

La Danse (publié dans Révolution – Nouveau monde, N° 13 – janvier 2018)

2018-05-30 23_58_22-NOUVEAU MONDE_ [revue SFFF] NOUVEAU MONDE 13 (RÉVOLUTION) est paru !« Reh’he se tient sur le seuil de sa petite auberge, son plus jeune fils contre son sein. Un châle nacré, très sage, s’enroule autour de son cou gracile puis vient habiller son buste généreux. Elle aurait voulu être danseuse, mais les courants en ont décidé autrement. Sa dorsale a été arrachée lors d’un accident et Reh’he a perdu beaucoup de son agilité à cause de ça.
Un « accident ». N’y a-t-il pas plus hypocrite que ce mot-là ? »

Imposture (publié dans Otherlands Continuum – décembre 2017)

otherland2017

« Dédale plaça ses bras frêles autour du cou de son fils, épais comme celui d’un buffle. Le vieil homme était si maigre, si fragile. Il sembla à Icare aussi léger qu’une plume. Ils marchèrent ainsi pendant plusieurs heures. Dédale connaissait la moindre pierre de ce labyrinthe. Il en avait tracé toutes les allées, les épingles, les impasses. Il savait ce qui y était caché, et où. »

Silence et la Verte (publié dans AOC, N°46 Spécial concours Visions du Futur – octobre 2017)

AOC46_Cover-197x300

Un petit groupe de survivants déambule dans un monde dévasté, balayé par des vents puissants. Dans leur recherche d’un lieu épargné par la catastrophe, ils sont guidés par un colosse presque muet, qui veille jalousement sur une mystérieuse plante verte.

 

Sur la N66 (publié dans AOC, N° 44 – avril 2017)

« Dans la famille, la moto, on a ça dans le sang. Le casque se lègue de mère en fille alors…AOC44-couv-193x300 Lorsque Pili m’a fait comprendre qu’il quittait Betelgeuse pour le pèlerinage de la Bleue, j’ai pas réfléchi trente-six al, je suis partie aussi. 
J’ai enfourché la vieille bitza de la ma’ et je l’ai suivi, sans regret pour Foher, ce caillou atroce et sans saveur qu’on laissait derrière nous. »

 

La Chute de Lug (publié dans Vol au-dessus d’un nid de corbeau – Recueil de la mairie de Chalabre – juillet 2016)

Vol au-dessus d'un nid de corbeau

« Le corbeau frappa à la porte de Lug. Il recula de surprise lorsque Toqué, un autre oiseau de la bande, lui ouvrit et le tira brusquement à l’intérieur, avant de refermer aussi sec derrière lui. Une odeur de venaison, loin d’être aussi fraîche que la peinture de l’escalier, souleva le cœur de Curieux. Dix autres corbeaux l’accueillirent silencieusement. Au centre de la petite assemblée, Lug était attablé, son groin écrasé dans un reste de tarte… »

Soyeuse (publié dans Années folles, folles années – Piments & Muscade, N°23 – mai 2015)

« Il se laissa guider par les fragrances flottant dans l’air, piquantes, 

Soyeuse

enivrantes. Il fit confiance à son nez, humait tout autour de lui à chaque nouvel escalier, chaque tournant de la cité ; les indices parfumés le menèrent jusqu’à une traboule dont il dévala les marches à toute vitesse pour se retrouver une rue plus bas. Les odeurs stagnantes du quartier, chargées d’ammoniac, brouillèrent la piste et le découragèrent un instant…
Mais le foulard rouge réapparut dans son champ de vision… »

PS : Nouvelle érotique.

Gandahar N°3 - 24h Chrono - Avril 2015Court-Bouillon (publié dans Gandahar, N°3 – avril 2015)

Numéro consacré aux textes des sessions 2013 et 2014 des 24 Heures de la Nouvelle.
Pour en savoir plus sur ce défi, rendez-vous ici.

 

 

Entre Deux (publié dans Robots, anthologie aux éditions La Madolière – décembre 2014)

 Entre Deux - Robots - La Madolière« Nous sautons pour nous écraser 6,7 mètres plus bas. Notre armature est prévue pour encaisser le choc. La terre, elle, résiste moins ; à notre impact, elle tremble et l’onde se répercute aux alentours, comme les nanovagues magnétiques sur l’océan de la base-mère à chaque impulsion de données. Les organismes dans les trous – je dénombre six traces biologiques sous mes pieds, dont deux de petit format –, se réfugient en s’enfonçant dans des galeries souterraines. Nous ne sommes pas venus là pour eux… »

L’Appel du Great Auld Ane (publié dans la collection Imaginarium, aux éditions L’ivre-Book – mars 2014)

appelgreatauldane_couvCthulhu s’invite le temps d’une soirée dans la capitale des Gaules… et chamboule le programme arrosé d’un quatuor d’amis !

Entre humour et peur, suivez les péripéties de ces quatre compagnons confrontés malgré eux au Grand Ancien.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s