[Publications] « La Danse » et « Dans la peau »

Je fais tout dans le désordre, ces temps-ci ! (et surtout avec du retard…)
Un petit billet pour informer de la sortie de deux de mes nouvelles (j’en avais parlé en début d’année, les voilà toutes les deux publiées) :

  • La Danse, un texte de fantasy aquatique dans le webzine Nouveau Monde – Ce numéro 13 est consacré aux révolutions

2018-05-30 23_58_22-NOUVEAU MONDE_ [revue SFFF] NOUVEAU MONDE 13 (RÉVOLUTION) est paru !

  • Dans la peau, une nouvelle de science-fiction qui parait dans le numéro 53 de la revue Galaxies

2018-05-30 23_59_53-Galaxies No53.pdf - Adobe Reader

J’avais dit que je n’aurai probablement pas le temps d’écrire de nouvelles en 2018, mais entre deux romans à corriger, j’ai tout de même trouvé un petit créneau pour un concours qui me faisait furieusement envie, puisque c’était de la littérature jeunesse… 🙂 Réponse courant septembre.

Et comme je ne chôme pas du côté de ma série jeunesse, je reviendrai vous parler de tout ça dans un prochain billet ! (Promis, j’essaie de faire ça avant l’été….)

Des bisous !

Publicités

DMV #10 : Medieval fantasy city generator

Ok, je suis d’accord, ce générateur n’a pas du tout la même envergure (ou la même ambition !) qu’Inkarnate, en matière de création cartographique.

Mais tout de même ! J’ai trouvé qu’il valait le détour.
Ne serait-ce que parce qu’on est pas tou.te.s motivé.e.s par l’idée de passer des heures et des heures sur un plan de ville, et qu’un outil qui vous fait ça en un clic et 3 paramétrages, c’est quand même chouette, non ?

Vous l’aurez compris (tout est dans son nom) : Medieval fantasy city generator (MFCG) vous propose des plans de cités aléatoires, dans la tradition med-fan. Il peut servir aussi bien à des MJ de jeux de rôle qu’à des auteurs désireux de visualiser un peu mieux le tracé urbain de villes imaginaires…

Deux cartes urbaines très différentes obtenues par un simple clic…

MFCG cache plusieurs paramètres dans sa manche : la taille de la cité, tout d’abord, mais aussi le style (l’apparence, en fait, comme le fait d’avoir une carte nocturne, ou bien colorée, ou en style parchemin), ainsi que les éléments aléatoires que vous souhaitez voir utilisés (ou non) lors de la création. En passant votre souris sur la carte générée, vous verrez ainsi que différents éléments urbains sont nommés (tout est en anglais, mais ça reste très abordable).

Le petit plus de ce DMV : la possibilité d’exporter vos chefs d’œuvres générés automatiquement sous deux formats : .PNG ou .SVG

Amusez vous bien ! 🙂